Encéphalite japonaise

L’encéphalite japonaise est une infection cérébrale virale
causée par le virus de l’encéphalite japonaise.

Régions à risque

L’encéphalite japonaise est plus fréquente dans les régions rurales de l’Asie du Sud-est, des îles du Pacifique et de l’Extrême-Orient.

Cependant, le risque de transmission peut changer lorsque la frontière entre les zones rurales et urbaines s’estompe.

Des éclosions récentes d’encéphalite japonaise ont été signalées en Australie.

Depuis le 1er janvier 2021, 45 personnes ont été infectées par l’encéphalite japonaise en Australie, et 7 en sont décédées. L’éclosion a amené le gouvernement australien à déclarer officiellement l’encéphalite japonaise comme étant une maladie transmissible d’importance nationale.

Faits saillants

Le virus de l’encéphalite japonaise est la cause principale de l’encéphalite virale dans de nombreux pays d’Asie, où le nombre de cas cliniques est estimé à 68 000 par année.

Jusqu’à 20 400 personnes succombent à l’encéphalite japonaise chaque année.

prevention guidance

Plus du tiers des personnes s’étant rendues en Asie et ayant contracté l’encéphalite japonaise faisaient un voyage de courte durée (< 30 jours).

Les conséquences de l’encéphalite japonaise symptomatique sont graves

Jusqu’à 50 % des survivants de l’encéphalite japonaise souffrent de troubles neurologiques, de troubles cognitifs ou d’incapacités physiques.

Jusqu’à 30 % des personnes symptomatiques succombent à la maladie.

Environ 35 % des patients se rétablissent complètement de l’encéphalite japonaise.

Aperçu de l’encéphalite japonaise

Vecteur principal

Culex, surtout Culex tritaeniorhynchus

Période d’activité :

  • Du soir au matin

Symptômes

La plupart des infections chez les humains sont asymptomatiques, et l’encéphalite confirmée survient chez 1 personne infectée sur 50 à 1000.

Symptômes les plus fréquents :

  • Fièvre
  • Maux de tête
  • Vomissements

Autres symptômes :

  • Altérations de l’état mental
  • Symptômes neurologiques
  • Faiblesse
  • Troubles moteurs
  • Convulsions

Contribuez à réduire le risque de maladies transmises par les moustiques qui vous empêchent de bien profiter de votre voyage. Apprenez-en plus en consultant votre professionnel de la santé, comme un médecin ou un pharmacien, ou en passant à une clinique santé-voyage avant votre prochain départ.