Nil occidental

Le virus du Nil occidental peut entraîner une maladie neurologique mortelle chez les personnes piquées par un moustique infecté.

Régions à risque

Le virus du Nil occidental est présent en Afrique, en Europe, au Moyen-Orient, en Amérique du Nord et en Asie occidentale.

Faits saillants

Les moustiques deviennent infectés lorsqu’ils se nourrissent sur des oiseaux infectés par le virus du Nil occidental.

Ces moustiques transmettent ensuite le virus à des humains et à d’autres animaux.

Selon plusieurs enquêtes sérologiques menées au Canada, 3 % à 5 % des humains auraient été exposés au virus du Nil occidental.

prevention guidance

Au total, 5454 cas de maladie à virus du Nil occidental, y compris 1072 cas de maladie neurologique, ont été signalés par l’Agence canadienne de la santé publique entre 2002 et 2013.

Aperçu du virus du
Nil occidental

Vecteur principal

Culex

Période d’activité :

  • Du soir au matin

Symptômes

80 % des personnes infectées par le virus du Nil occidental sont asymptomatiques (ne présentent aucun symptôme).

Environ 20 % des personnes infectées par le virus du Nil occidental auront de la fièvre associée à ce virus.

Les symptômes comprennent :

  • Maux de tête
  • Courbatures
  • Douleurs articulaires
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Éruption cutanée

Les symptômes de la forme grave de la maladie comprennent :

  • Forte fièvre
  • Maux de tête
  • Douleurs cervicales
  • Stupeur
  • Désorientation
  • Coma
  • Tremblements
  • Convulsions
  • Faiblesse musculaire
  • Perte de vision
  • Engourdissement
  • Paralysie

Infection grave à virus du
Nil occidental

~1 sur 150

Environ une personne infectée sur 150 présente des symptômes graves touchant le système nerveux central.

La forme grave de la maladie peut survenir à n’importe quel âge; cependant, les personnes infectées âgées de plus de 60 ans sont plus susceptibles de voir la maladie s’aggraver. Les personnes atteintes de certaines maladies, comme le cancer, le diabète, l’hypertension ou une maladie rénale, et celles qui ont déjà reçu une greffe d’organe présentent également un risque accru.

~1 sur 10

Environ une personne infectée sur 10 dont le système nerveux central est atteint succombera à la maladie.

Contribuez à réduire le risque de maladies transmises par les moustiques qui vous empêchent de bien profiter de votre voyage. Apprenez-en plus en consultant votre professionnel de la santé, comme un médecin ou un pharmacien, ou en passant à une clinique santé-voyage avant votre prochain départ.